Référentiel de compétences en Architecture de l’information

Les premiers diplômés du master en architecture de l’information sortiront en 2014. La profession est encore méconnue en France et pourtant de plus en plus essentielle à la réussite des dispositifs d’information, notamment ceux passant par le web. Il est donc important d’en avoir une présentation lisible des employeurs qui permette aux futurs diplômés de faire connaitre et prouver facilement leurs compétences et leur utilité.

C’est pourquoi sur la base des enseignements dispensés et avec l’aide des représentants d’associations professionnelles, nous (le bureau du master) avons conçu un référentiel de compétences en Architecture de l’information. Un merci tout particulier à Jean-Louis de La Salle et Didier Delhaye (Xplor), Thomas di Luccio (les designers interactifs) et Hélène Piment (ADBS) pour leurs suggestions et corrections vigilantes. Et aussi pour la V2 à nos collègues montréalais : Christine Dufour, Audrey Laplante et Yves Marcoux.

On trouvera le résultat de nos réflexions ci-dessous. Par définition, un référentiel doit être largement partagé et est évolutif. Attention, il s’agit d’une version mise à jour le 24 oct 2013. Vous pouvez participer à son affinement : une version annotable et téléchargeable est accessible ici.

Référentiel de compétences en Architecture de l’information

Version 24-10-2013 (le référentiel a été révisé en 2016 : version 2016)

Un architecte conçoit un habitat pour qu’il soit approprié aux besoins spécifiques (logement, bureau, commerce…) des personnes qui y vivront ou qui en seront les utilisateurs. L’architecte de l’information structure les contenus et leur accès (navigation, recherche) pour qu’ils soient le mieux adaptés aux tâches des utilisateurs effectifs.

Au centre de son raisonnement se trouve la détection (findability). Les utilisateurs doivent trouver aisément, à point nommé, sous la forme requise, l’information précise qui leur est nécessaire. L’architecte de l’information doit tout à la fois être un spécialiste de l’organisation et du repérage des contenus et un spécialiste de l’expérience utilisateur ou utilisabilité (UX–user experience).

Benoît Habert, Jean-Michel Salaün, Jean-Philippe Magué, Architecte de l’information : un métier, Documentaliste-Sciences de l’information 49, 1 (2012) 4-5.

Compétences clés

  • Maitriser la gestion dynamique des projets
  • Savoir faire dialoguer et coopérer les métiers connexes
  • Modéliser l’expérience utilisateur (UX)
  • Savoir structurer l’information, les données et les ressources documentaires
  • Réaliser des prototypes (avec des technologies web)
  • Poursuivre de façon autonome et critique son développement professionnel

Compétences développées

Maitriser la gestion dynamique des projets

  • Comprendre les logiques d’affaires et les logiques publiques (appels d’offres, etc.)
  • Formuler des objectifs réalistes
  • Réaliser une analyse de la commande auprès d’un client
  • Rédiger un cahier des charges ainsi que les spécifications fonctionnelles pour les développeurs
  • Présenter de façon convaincante un projet et ses différentes étapes
  • Planifier des tâches complexes et maîtriser les délais et les coûts
  • Utiliser les méthodes agiles de conception et d’accompagnement
  • Participer au choix des prestataires et des solutions avec les responsables de la réalisation
  • Définir des indicateurs décisionnels et de réussite et les mettre en oeuvre

Savoir faire dialoguer et coopérer les métiers connexes

  • Avoir une bonne culture des métiers de l’interaction
  • Connaître les vocabulaires et les logiques des informaticiens, des documentalistes, des concepteurs (design, ergonomes), du marketing, des juristes, des communicants et des formateurs
  • Savoir convaincre, animer, motiver, expliquer et faire accepter des décisions (leadership)
  • Animer et motiver une équipe de professionnels de cultures différentes
  • Participer à des séances de remue-méninges (brainstorming) créatif
  • Gérer des conflits
  • Agir de manière éthique, citoyenne et responsable

Modéliser l’expérience utilisateur (UX)

  • Piloter la conception à partir de l’expérience utilisateur
  • Evaluer les besoins des utilisateurs effectifs
  • Adopter une position d’empathie envers les comportements et attentes des utilisateurs
  • Utiliser les méthodes courantes de l’UX (design research, entretiens, vidéo, observations, questionnaires, scénarios, ateliers, esquisses, personas)
  • Concevoir des tests utilisateurs, mener et collecter les résultats
  • Définir la structure du dispositif avec les designers et les ergonomes.
  • Réaliser le storyboard ou wireframe du dispositif
  • Participer à la production des spécifications et suivre la production
  • Concevoir et formaliser les documents de conception, de recommandation et les guides
  • Prendre en compte dynamiquement l’utilisateur
  • Intégrer l’activité de l’utilisateur dans la conception

Savoir structurer l’information, les données et les ressources documentaires

  • Lister et catégoriser les contenus en organisant  l’information en ensembles pertinents
  • Maîtriser la modélisation, la structuration des bases de données et leur paramétrage
  • Comprendre la reprise de données massives et hétérogènes et les étapes de leur migration
  • Contribuer à la définition des formats et des règles d’administration des données, dans le respect des normes et standards
  • Réaliser une arborescence du contenu et des fonctionnalités
  • Définir une terminologie cohérente
  • Choisir les libellés cohérents pour les outils de navigation
  • Mettre au point les systèmes de recherche du dispositif
  • Définir une stratégie d’optimisation pour le répérage dans les moteurs de recherche

Réaliser des prototypes (avec des technologies web)

  • Connaître les protocoles de l’internet
  • Comprendre les structures de l’internet (client/serveur, synchrone/asynchrone,  maintien d’état, sécurité,  contraintes de charge, web service, infonuagique/cloud computing etc.)
  • Récupérer des informations via des pages Web : échange GET/POST, formulaires, interaction côté client (JavaScript), de manière synchrone/asynchrone (AJAX)
  • Générer des pages Web statiques et dynamiques
  • Distinguer structure (DOM) et rendu (CSS ; XML/XSLT)
  • Intégrer des contenus multi-médias
  • Prévoir des développements multi-dispositifs (responsive design)
  • Prendre en compte les dispositifs mobiles
  • Elargir l’architecture au delà des terminaux traditionnels
  • Connaître les outils de prototypage

Poursuivre de façon autonome et critique son développement professionnel

  • Être présent sur le web et gérer son identité numérique professionnelle
  • Savoir présenter ses réalisations et son savoir-faire (portfolio)
  • Suivre les développements de la profession et innover
  • Participer activement aux principales manifestations et débats de la profession
  • Surveiller les évolutions des technologies, des solutions du marché, des tendances et aspirations des professionnels
  • Surveiller les standards, les normes et les règlementations
  • Faire des comparaisons (benchmarks) dans son secteur d’activité et à sa périphérie

 


Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 04/11/2013

    […] des données, de l’accès aux textes, et de de la qualité de leur composition interne. Des compétences techniques également assumées par les architectes de […]

  2. 10/05/2015

    […] Référentiel de compétences en Architecture de l’information | Introduction à l'architecture de…. […]

  3. 23/05/2016

    […] Référenciel de compétences. Référentiel de compétences en Architecture de l’information | Introduction à l'architectur…. […]

  4. 22/07/2016

    […] chaque pierre petite ou grande a conforté l’édifice sur les bases déjà solides de la version précédente. Par le bond qualitatif, il montre la puissance de l’intelligence collective, pourvu […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *