Blend : Le mix du commerce et du numérique

Article rédigé par Fabian Ramirez Flores et Hugo Giret-Butz

BlendWebMix, vous connaissez ?

Pendant deux jours, le 29 et le 30 octobre,  1 400 personnes se sont réunies au Centre des congrès lyonnais pour connaître l’écosystème digital français. C’est la deuxième fois que la Cuisine du web, l’Université de Lyon, le Cluster Edit, Lyon French Tech et CyberCité organisaient BlendWebMix (BWM), un évènement pour voir, apprendre, comprendre et échanger avec des chercheurs, des professionnels, des étudiants, des entrepreneurs et des chefs d’entreprises. Tout ce monde gravitait autour du design, du business, de la technologie et de la recherche sur le Web.

Carte Mentale récapitulative de BlendWebMix

Carte Mentale récapitulative de BlendWebMix

En terme d’architecture de d’information, les utilisateurs ont profité des différents espaces (networking, startups, quatre salles, un grand salon et un auditorium), et du contenu des conférences, groupées selon leurs sujets : design, technique, business et recherche, avec l’intervention de 100 speakers, selon les organisateurs. Au rez de chaussée, on pouvait rencontrer les start-ups lyonnaises les plus en vogue en 2014, et suivre parallèlement le déroulement des hackatons ryhtmés par la surchauffe d’imprimantes 3D.

Une application pour programmer vos journées Blend

Bien sûr, le programme était chargé et les visiteurs devaient organiser leurs journées. Toutes les deux heures, cinq conférences pouvaient être suivies, dans les différentes salles. BlendWebMix avait alors proposé aux invités d’utiliser Bizzabo pour suivre le déroulement de l’événement. Il fallait simplement cocher les conférences qui vous intéressaient et celles-ci s’ajoutaient aux calendriers de votre smartphone.

Au cœur de l’événement

Nous avons assisté à  la table ronde  « Mobile, international, cross-canal : le grand remix de l’e-commerce ». Les intervenants étaient tous chefs dans des sociétés de la vente en ligne et du web marketing : Olivier Mathiot (priceminister.com), Olivier de La Clergerie (groupe-ldlc.com), Marc Schillaci (oxatis.com) et Guilhem Gleizes (cibleweb.com). Pendant une heure, plusieurs idées ont été avancées, nous avons retenu celles-ci :

  • Il est important de renouveler les sites d’e-commerce, en impliquant les utilisateurs. En effet, les résultats sont tangibles : plus de visites et plus d’achats.

  • Le développement de sites mobiles et d’applications en tant qu’extension de sites internet d’e-commerce, attire l’attention de nouveaux utilisateurs, ce qui augmente les ventes.

  • Le consommateur est un utilisateur multimédia, il faut anticiper ses désirs à travers différents canaux.

  • Les stratégies de vente en ligne ne doivent pas seulement passer par un site internet. Elles doivent être pensées pour être implémentées sur les sites mobiles, les applications, les pages Facebook, les profils Twitter, Instragram et Pinterest.

Capture d’écran 2014-11-19 à 00.55.53.png

Lors de la table ronde, Monsieur Mathiot s’est exprimé sur la part de marché croissante de PriceMinister. D’après lui, ce géant du e-commerce français a une croissance de 110%, grâce aux achats sur les plateformes mobiles. En l’occurence, il ajoutera des explications sur les derniers enjeux technologiques (comportement des utilisateur et UX) de la vente en ligne. « La croissance provient des nouveaux supports mobiles. Via ces technologies, c’est une nouvelle génération qui est touchée, les – de 25 ans. Ce sont de nouveaux acheteurs avec un taux de fidélité élevé, grâce aux applications mobiles des sites d’e-commerce. »

A la fin de la conférence sur l’e-commerce, nous avons parlé avec Olivier Mathiot, PDG du site PriceMinister. Nous lui avons demandé son avis sur les sites d’e-commerce collaboratif. « Je me suis intéressé à Bottica, un marketplace collaboratif pour les artisans et les designers indépendants. C’est un modèle qui permet d’avoir une offre plus large. Chacun vend ses produits d’un pays à l’autre, c’est ce que l’on appelle l’empowerment des vendeurs. »

Dans une autre conférence, Philippe Méda, PDG de l’agence Merkap, a évoqué le défi de l’innovation numérique dans les entreprises : “Le hold-up du numérique”. Il a souligné l’accélération de l’innovation et le rôle du numérique dans celle-ci qui “laisse tant d’entreprises sur le carreau ». Pour survivre dans un marché globalisé, il a conseillé prendre quelques précautions élémentaires, pour adapter les entreprises à une économie 2.0: “Face à des clients de plus exigeants et de plus en plus consommateurs de nouveaux usages, face à la nouvelle génération de digital natives, il vous faut changer les règles de jeu”.

 

Au cours de BlendWebMix, les twitteros (2 749 utilisateurs) ont été nombreux à exprimer leurs sensations. Réactions en pleine conférences, livetweet, les participants étaient en ébullition. Chacun des conférenciers a profité de l’animation générale pour répondre aux plus curieux. Raphaël Yharrassarry, lui, a préféré poster un slideshow.

Intermède UX

Plus qu’étonnant, Raphaël Yharrassarry est un psychologue-ergonome, spécialiste de l’UX Design. Pour BlendWebMix, le conférencier est intervenu sur “les innovations invisibles de l’UX”. “Réalité, Fiction, il faut avant tout poser les limites du possible” précise-t-il. “Une interface pour l’utilisateur doit être simple.”

“Dans la conception d’une interaction, il existe des invariants auxquels on ne peut se soustraitre”, explique l’ergonome. “L’acception sociale est une étape incontournable sur le marché de l’innovation. Les écrans des smartphones devront toujours s’adapter à la taille de main des utilisateurs.” L’UX restera donc une source d’inspiration “invisible”.

Pour la clôture de BlendWebMix, le maire de Lyon, Gérard Collomb a fait l’honneur de sa présence. Il a dressé un rapide compte-rendu d’alliances établies entre des compagnies américaines, canadiennes et lyonnaises. L’horizon 2015 s’annonce sous de bons augures, toujours plus de Blend, de Web et de Mix.

Gerard Collomb en conférence de BlendWebMix

Gérard Collomb en conférence de BlendWebMix

 


Hugo Giret-Butz

Etudiant en Master Architecture de l'Information. De l'informatique, de la com', du journalisme, un savant mélange pour devenir Architecte de l'information.

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInGoogle PlusYouTube

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *