Le Mur Mitoyen

Le 8 octobre à l’ENS de Lyon, Vincent Audette-Chapdelaine et Simon Emmanuel Roux , deux jeunes entrepreneurs canadiens de la société Espace-Temps ont rencontré les étudiants du master archinfo. L’échange a porté sur le Mur Mitoyen, un calendrier coopératif en ligne développé par Espaces-Temps.

Le Mur Mitoyen a pour vocation de diffuser les événements citoyens, scientifiques et culturels de la ville de Montréal. Le principe est simple : les organisateurs publient directement sur le Mur les événements qu’ils souhaitent promouvoir. Les montréalais y trouvent rassemblée l’offre événementielle animant la ville. Les organisateurs quant à eux, peuvent gratuitement donner de la visibilité à leurs événements.
Le Mur Mitoyen est né d’une frustration personnelle : en séjour à San Francisco en 2009, Vincent Audette-Chapdelaine est curieux de découvrir la culture « underground » de la ville. Pour cela une démarche active de recherche est nécessaire, car les événements associatifs se nichent dans des espaces d’information spécialisés. Il faut savoir ce que l’on veut trouver. Mais ne serait-il pas charmant de pouvoir parcourir au hasard l’ensemble de l’offre événementielle, laissant à la curiosité et l’humeur du moment le soin de choisir la sortie du soir ? Pour cela, il faudrait rassembler l’offre événementielle en un seul endroit. Vincent Audette-Chapdelaine imagine alors un site web collaboratif centralisant l’offre événementielle et applique cette idée à l’échelle de la métropole montréalaise. Le Mur Mitoyen voit le jour.

L’architecture du Mur

Du point de vue de l’étudiant en architecture de l’information, le Mur Mitoyen est un très bel exemple : rassembler et restituer de façon organisée une information existante mais peu commode à utiliser. Voici un petit aperçu de l’architecture du Mur.

  • D’abord, il y a la brique : l’événement. C’est avant tout une date, un court descriptif et une illustration. Les événements sont présentés sous forme de liste chronologique. Ce flot principal conviendra  par exemple aux curieux sans idée précise cherchant à occuper leur après midi.
  • Les événements sont rangés dans des catégories. Cinéma, par exemple. La sélection d’un catégorie agit comme un filtre sur le fil événementiel principal. Le cinéphile cherchant les projections du soir y trouvera son compte.
  • Les événements peuvent aussi être rattachés à des groupes. Le club de minéralogie de Montréal rassemble ainsi toutes les sorties et conférences qu’il organise.
  • Enfin il est possible d’effectuer des recherches par lieux. Trouver toutes les projections proposées par un cinéma donné par exemple. A l’heure actuelle, cette approche se justifie surtout lorsqu’un lieu coïncide avec une institution (la bibliothèque de Montréal par exemple). Mais on peut imaginer à l’avenir la possibilité d’effectuer des recherches opportunistes. Un géologue cinéphile sortant d’une conférence du club de minéralogie aimerait certainement sortir son téléphone intelligent et demander au Mur de lui indiquer toutes les projections ayant lieu dans un rayon de 3km…

Un mur 2.0

Le Mur Mitoyen s’intègre parfaitement dans le paysage du web 2.0.  L’expérience 2.0 commence par la création rapide d’un compte utilisateur. Un premier intérêt pour les organisateurs : il devient possible de soumettre des événements pour publication sur le Mur. Par l’intermédiaire de son compte personnel, l’utilisateur peut se créer un fil d’événements personnalisé, en s’abonnant à des catégories, des lieux ou des groupes. Cette sélection peut parvenir à l’utilisateur sous forme de flux RSS ou par courriel et être intégrée à des calendriers existants (Google Agenda, iCal…) Le Mur a également des façades sur les réseaux sociaux. Une page facebook et un profil twitter relaient le fil événementiel. On peut y voir un souci des concepteurs du site de s’adapter aux méthodes de veille qui sont très variables d’un internaute à l’autre. Ceux qui utilisent un agrégateur de flux comme Google Reader opteront pour un fil RSS, tandis que les mordus de twitter préféreront garder l’œil sur le fil @murmitoyen.

La réalisation d’une idée simple

En rassemblant de façon structurée l’offre événementielle, le Mur Mitoyen associe les charmes de la sérendipité aux possibilités de recherche ciblée. Grâce à une catégorisation fine, l’utilisateur pourra filtrer le fil événementiel selon ses centres d’intérêt. Mais si l’humeur lui en dit, il pourra aussi parcourir l’offre dans son ensemble en s’exposant aux bonnes surprises.
Mes études de mathématiques m’ont rendu sensible à l’élégance des idées simples. De ce point de vue, le Mur Mitoyen en est un bel exemple. Mais avoir l’idée n’est pas le plus difficile. Il faut y croire et la développer avec patience. A terme, elle pourra alors faire traverser des océans à ses créateurs. C’est ce que je retiendrai avant-tout de cette rencontre.

Billet rédigé par Quentin Agren


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *