Focus sur les métadonnées

Les métadonnées sont littéralement des données sur les données. Par exemple, une notice bibliographique contient des informations sur le document qu’elle décrit. Les éléments qu’elle contient (titre, auteur, collection …) sont ainsi considérés comme des métadonnées. Dans ce cas elles sont qualifiées d’ “externes” car elles sont séparées du document qu’elles décrivent. Au contraire la balise <meta> située dans l’en-tête d’un document HTML permet d’insérer des métadonnées internes.

Les métadonnées ont différents rôles et permettent notamment :

  • L’accès plus facile à l’information
    → Un lecteur consulte le catalogue de fiches bibliographiques pour trouver un ouvrage dans la bibliothèque.

  • Le classement et l’archivage
    → Un photographe peut organiser ses clichés par date de prise de vue.

  • La protection des droits et l’authentification d’un document
    → Un auteur peut préciser que son oeuvre est sous licence Creative Commons.

  • L’ interopérabilité
    → Un informaticien peut spécifier la version du langage HTML qu’il utilise pour sa page afin faciliter son échange.

Renseigner des métadonnées au sujet d’un document n’est pas un acte neutre. Il peut être effectué par l’auteur lui-même, un professionnel de l’information (documentaliste, archiviste, architecte de l’information …), un informaticien, un robot ou même une communauté d’internautes.

Afin de garantir la maintenance et interopérabilité des métadonnées, la mise en œuvre d’un cadre commun de bonnes pratiques et de normes s’est avérée nécessaire. La création du Dublin Core, vocabulaire commun permettant de décrire un grand nombre de ressources sur le Web, témoigne de cette volonté. Des modèles conceptuels et des langages les implémentant ont été mis en place pour permettre le traitement automatique des métadonnées et leur compréhension par des machines. C’est le cas du modèle RDF (Resource Description Framework) qui décrit sous forme de graphe (composé de triplets) les ressources et les métadonnées qui leur sont liées.

Les métadonnées sont nécessaires pour retrouver une ressource numérique. Elles fournissent une représentation du document exploitable par les moteurs de recherche. Les métadonnées permettent l’indexation et donc l’organisation de l’information. En cela, elles peuvent constituer la clé de voûte d’une architecture de l’information réussie.

Ressource vidéo liée :
Cours culture numérique – métadonnées, Université de Caen Basse-Normandie

Mélissa Hernandez & Quentin Agren
d’après un exposé d’Amandine Alcolei et Emmanuelle Ouine


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *